Transition écologique | Urbanisme

Agriparc des Bouisses

Concertation
Métropole de Montpellier
Du 10 nov. 2021 à fév. 2022
Présentation
Exprimez-vous
A partir du 10 nov.
En cours

Partager des informations, recueillir vos idées, c’est la démarche que nous vous proposons pour la concertation de l'Agriparc des Bouisses

Pour utiliser cet espace d'expression vous devez vous connecter ou créer un compte

Mimine - 09 janvier 2022, 20:05

Ne pas vouloir qu'il ait de nouveaux logements dans l'agriparc montre que l'on oublie que la majorité de la population actuelle vient d'ailleurs depuis de nombreuses années. Peu de montpelliérains actuels sont originaires du Clapas . La richesse culturelle et professionnelle de cette ville s'est faite parce que des gens venus d'ailleurs s'y sont installés. Combien y-a-t- il encore de Barons de Caravetes? 20%? Refuser l'installation de nouveaux arrivants c'est refuser l'accès à ce que on nous a trouvé quand on arrivé dans Montpellier : un logement , des services municipaux, de la culture....

Mimine - 09 janvier 2022, 19:46

Un agriparc est un parc avec des activités récréatives et agricoles. Ces terres étaient des terres agricoles sans utilisation d'eau on est en Méditerranée changement climatique oblige Les cultures utilisant le moins d'eau ne sont pas les cultures maraichères mais des cultures comme la vigne , les oliviers ou les céréales. Mais quelque soit les cultures ,ces espaces devront être clôturés contre les prédateurs .

JPB - 09 janvier 2022, 12:50

15 - Installer un ou deux agriculteurs professionnels (prévoir leur formation appropriée si nécessaire) avec un projet productif élaboré avec eux avec l'appui des organismes compétents (chambre d'agriculture, école d'agronomie de Montpellier, bureaux spécialisés).

JPB - 09 janvier 2022, 12:47

12 - rouvrir à la circulation piétonne et vélo (entretien et balisage) des voies existantes mais embroussaillées :
- rue du Mazet entre la rue du Pont de Lavérune (au niveau de la rue du mas de Prunet) et la rue des Grèzes (au niveau de l'impasse du Roc Blanc).
- chemin "Les Traverses" entre la rue du Mazet et la rue des Grèzes au niveau de la parcelle n°18.
- chemin entre le 1275 rue des Grèzes et le 1436 rue du Pont de Lavérune.
13 - rectifier le carrefour rues de Château-Bon X du Pont de Lavérune.
14 - entretenir ( = tailler régulièrement, couper les arbres trop vieux) les haies

JPB - 09 janvier 2022, 12:37

11 - aménager des cheminements sécurisés pour les piétons et des voies cyclables, séparées l'une de l'autre, le long des rues des Grèzes, du Pont de Lavérune, de Celleneuve à Saint-Hilaire, de Château-Bon, du chemin salinier : préemption de l'espace nécessaire auprès des propriétaires des parcelles longeant ces voies.

JPB - 09 janvier 2022, 12:32

5 - Penser à faire de ce parc un lieu de vie animé et contrôlé/surveillé.
6 - Installer des aires de jeux sécurisées pour enfants sur les parcelles non bâties avec l'accord des propriétaires.
7 - Prévoir aussi des aires d'exercice canines clôturées.
8 - Prévoir des aires de stationnement voitures et vélos aux abords des rond-points Genevaux et Paul Fajon.
9 - Prévoir des points d'eau potable et des toilettes en plusieurs points du site.
10 - Améliorer la fréquence et l'amplitude des horaires des bus 7, 11 et 15 y compris pendant les vacances scolaires.

JPB - 09 janvier 2022, 12:22

3 - sur les parcelles bâties : n'autoriser que l'extension modérée de l'existant avec des spécifications strictes en termes de hauteur (par exemple < 7 mètres), de surface (par exemple < à + 50% de l'existant) et d'esthétique.
4 - sur les parcelles non bâties : n'autoriser aucune construction sauf
- bâtiment à usage collectif ("maison du Parc", lieu de rencontres, bar/restaurant, etc...
- bâtiment à usage agricole si on envisage d'installer des agriculteurs (serres, abri pour le matériel, abri pour stocker la récolte, stand de vente directe, logement de l'agriculteur).

JPB - 09 janvier 2022, 12:15

Il s'agit d'un projet intéressant et indispensable pour mieux maîtriser les risques et dangers particulièrement élevés dans cette zone : incendies, décharges sauvages, dégâts causés par les sangliers, lieu de trafics illicites divers et variés.
1 - Il faudrait tout d'abord connaître la délimitation précise de l'aire prévue de 140 ha : rues et parcelles cadastrales concernées.
2 - À l'intérieur du périmètre choisi identifier les parcelles bâties ( = redevables de la taxe foncière sur le bâti) et les parcelles non bâties qui sont généralement à usage agricole.

asmm - 03 janvier 2022, 11:28

Bonjour,
La visite d'une partie du site, et les discussions à la suite, n'ont pas permis d'avoir une idée très précise de ce que la Mairie veut faire, en clair, sur quoi va porter le projet, et en quoi nos contributions vont réellement servir la concertation. J'habite en limite du parc, j'aurai des arbres ou des HLM en face de chez moi? un Agriparc... j'entends parc... mais quand je discute avec le propriétaire du terrain en face (friche spéculative), j'entends logement social... qui peut me répondre?

alain - 28 décembre 2021, 11:05

J'aimerai savoir ou en est la constitution du groupe citoyen normalement prévu en décembre,c'est important de connaitre nos représentants pour la défense de l'Agriparc
merci

Jeanmidable - 17 décembre 2021, 17:45

Ce projet ambitieux et toutefois réaliste, doit être également un moyen de dynamiser le quartier Les Bouisses-La Martelle qui est en définitive un quartier dortoir. 9000 personnes vivent ici et il serait agréable de pouvoir se rencontrer autour d'un verre et d'un bon plat. Il y aura sans doute des structures adaptées pour accueillir les futurs enfants qui vivront sur le site, alors pourquoi pas des espaces conviviaux? Des bars et restaurants éco responsables ça existe.. Merci d'avance.

Maril - 15 décembre 2021, 23:11

Pourquoi urbaniser autant de superficie ? Il faut au contraire sanctuariser davantage de superficie afin de laisser une grande partie des terres en libre évolution et ne laisser qu'une petite partie en urbanisation éco responsable avec des espaces verts partagés.
80% en libre évolution pour faire revivre une petite forêt et 20% à partager entre constructions et aménagements sportifs et nature.

SAM - 13 décembre 2021, 09:56

La plaquette de présentation donne cette définition: "Un agriparc c'est quoi?...un lieu paysagé de production...un lieu de loisirs verts".
La municipalité doit ainsi tenir ses engagements de campagne électorale et cesser toutes nouvelles constructions immobilières!
Pour ce beau projet d'agriparc, il convient de fixer des objectifs dont les seuls buts doivent être liés à la nature, et aux plaisirs humains associés, donc: aménager sans construire, verdir sans détruire, conserver l'existant plutôt que replanter, préserver la faune et la flore sans bétonner, laisser le naturel sans tout ordonner!

ym.del - 07 décembre 2021, 19:04

4 - Il faut créer des espaces à vocations variées au sein de l'agriparc et d'abord un important espace de jeux pour les enfants qui sont ne sont pas gâtés dans notre ville (voir les espaces de jeux "riquiqui" à Fontcolombe !) Pour une fois, offrons leur sur un grand espace des jeux variés et de bonne qualité. Ensuite, parcours sportif, jardins partagés, verger...etc. A voir avec les propositions issues de cette concertation.
5 - Limiter le plus possible la circulation automobile sur les voiries existantes et privilégier l'accès au parc par les transports en commun et les mobilités douces.

ym.del - 07 décembre 2021, 18:49

1 - Il faut s'opposer à toute )urbanisation supplémentaire du quartier enclavé et dont les voies d'accès sont déjà difficiles et souvent congestionnées.
2 - Il faut sécuriser les voies piétonnes le long des routes existantes pour éviter que les promeneurs ne marchent sur la chaussée au ras des voitures.
3 - Il faut créer des chemins de déplacement pour les promeneurs à l'intérieur des zones vertes : sentiers balisés, sécurisés et entretenus afin de créer des parcours de balades de grande distance et variés, y compris dans la partie la plus sauvage et escarpée du parc vers la route de Bionne.

Mardia34 - 07 décembre 2021, 08:01

C est vrai sanctuariser cet espace aurait été l’ideal. Mais devant les défis à relever dans les années à venir un agri parc pourquoi pas mais avec des limites définir une hauteur maximum des constructions R+1 par ex
20 hectares Max
Prévoir l accès bus,tram et limiter au Max sur site les voitures
Imaginer l habitat de demain par exemple de structures en étoiles adaptees avec T2 jardins et salle de vie commune pour des personnes ayant besoin d aide pour vivre
la mise en commun des moyens
2 jeunes en échange d un logement assurerait la sécurité

Merci Mardia34, la hauteur des constructions détermine en effet beaucoup la qualité de vie d’un quartier.

Cricri34 - 05 décembre 2021, 21:44

Je trouve que 40 hectares pour des habitations ça fait beaucoup, il me semble que 15 ou 20 hectares seraient suffisant et que se soit vers la L5 du tramway, là, je comprendrai, il faudra rentabiliser le tram, mais après tout le reste verdure. On ne va pas encore bétonner ce magnifique endroit, Montpellier est déjà une grande ville avec tous les problèmes que sa comporte, il y a tellement de belles choses à faire aux Bouisses.

JS1 - 05 décembre 2021, 17:36

J'habite en proximité. Quelle bonne idée de garder une zone verte où seraient favorisés des modes de vie "doux". Il faut "contingenter" les voitures aux grands axes routiers qui entourent la zone : Ave Jouhaux- route de Laverune - rue des Bouisses - Ave de la liberté. Je suis partisan de réduire les flux voitures rte de Laverune en réalisant 1 seule voie entrée ou sortie ? / Montpellier + tram + trottoir et piste cyclable. Il faut traiter les impacts et exclure le transit via St Jean qui devient dangereux, AIR dégradé et traffic +++ Des pkgs aux abords du rond point Gennevaux pour accès tram

AMilledge - 05 décembre 2021, 09:50

J'habite à proximité du projet, L'agriparc est une excellente idée. J'espère qu'il y a beaucoup de sentiers pédestres et cyclables et pas de voitures. Aussi de grands espaces réservés à la nature et beaucoup d'arbres.

JS - 03 décembre 2021, 21:04

Tout d’abord réfléchir a « comment s’y rendre ? » le parc doit être accessible avec tous les modes de transport doux (piéton/tram/vélo) mais interdit aux véhicules motorisés pour le protéger. Il faut réfléchir à des accès piétons/vélo sécurisés en étoiles autour du parc (notamment Lavérune bcp trop dangereuse à pied ou vélo, donc ne permet pas l’accès) Avoir des aires de stationnement vélos sécurisés, et séparer les piétons des itinéraires vélos. Toutes les activités doivent être sans production de déchet ! Et poubelles ramenées à l’extérieur.

Alcide - 03 décembre 2021, 12:49

Eu égard à son caractère champêtre, devenu unique à Montpellier, avant que de vouloir aménager ce site, il paraît essentiel de tout d'abord le ménager.
Pourquoi ? Parce qu'il présente des unités paysagères d'une grande diversité, un patrimoine végétal de grande qualité et qu'il est essentiel de préserver son caractère "sauvage".
Comment ? Dès maintenant ; en supprimant les bois morts (incendies répétés) ; en réalisant des obstacles aux décharges sauvages ; en repérant les arbres à préserver (pas de fauchage intempestif).
Avec qui ? Avec les habitants du quartier qui ne demandent que cela !

espezel - 02 décembre 2021, 14:15

Excellente idée pour ce projet agriparc. Un tier de la superficie pour l'habitat c'est beaucoup trop. Il faut arrêter d'entasser les gens dans des immeubles sur la commune de Montpellier. La totalité de l'espace devrait être réservé au maraichage à l'agriculture à la plantation d'arbres. Habitant du quartier depuis des décennies, j'ai constaté un problème important du à l'écoulement des eaux de pluie. A trois ou quatre reprises ces dernières années, l'inondation du parc Jacques ROSEAU, qui est le réceptacle des eaux d'écoulement de tout le quartier GREZES et BOUISSES; 2,50 M de hauteur.

Daniel - 02 décembre 2021, 12:27

photo prise ce week-end rue de Bionne.
Que faire pour arrêter ces décharges sauvages permanentes?
Envoyer le Maire pour faire la police... trop dangereux, on tient à notre Maire.
Installer une camera panoramique sur le pylône hertzien avec beaucoup de publicité pourrait peut être dissuader les contrevenants?

Daniel - 02 décembre 2021, 12:08

Ce site est très utilisé par les marcheurs et les vélos. il est aussi une zone de délestage pour les voitures du gros bouchons du rond point Gennevaux. Les routes sont étroites, les voitures vont vite: circuler à pied ou en vélo est dangereux.
propositions: 1/ limiter à 30kmh la vitesse dans les rues entourant le site(chemin salinier, Grèzes, Celleneuve/Hilaire)
2/résorber le bouchon du rond point en limitant la vitesse sur le giratoire à 20kmh permettant aux voitures de rentrer dans le rond point. implanter des panneaux incitant à la courtoisie des automobilistes.

MOD - 30 novembre 2021, 22:04

Comme il va y avoir des structures et pour éviter d'avoir trop de béton, afin de préserver cet environnement et la vue, mettre des tables avec bancs pour faire des piques-niques, poubelles pour déposer les déchets et peut-être faire un coin toilettes dans cet agriparc.

Bacho - 27 novembre 2021, 15:49

J'habite dans le quartier depuis 2019 que j'apprécie notamment pour ce côté campagne si nécessaire à l'équilibre des humains...
Au lieu de prévoir encore des immeubles, créer des petites métairies.
Préservez la biodiversité notamment les arbres remarquables.
Planter des haies pour limiter l'effet des pluies et de la tramontane sur les terres. Utiliser les nombreuses sources existantes pour l'agriculture et créer des étangs.
Réduire considérablement le réseau routier actuel (source de beaucoup de nuisances : ordures dans les fossés...) et le transformer en chemins piétonniers de desserte.

Je suis tout à fait d'accord avec vous.
Il convient de préserver ce dernier poumon vert de Montpellier comme l'a rappelé la Mairie lors de la réunion de concertation!
Il faut notamment limiter la création d'habitats à 20 hectares et non 40 comme proposé aujourd'hui car les dégâts de l'artificialisation des sols sont connus.
Un inventaire naturaliste a été réalisé et il faut réellement protéger la faune et la flore présentes en sanctuarisant ce lieu avec un minimum d'emprunte humaine.
Concernant les mobilités il faut limiter les voies traversantes automobiles et créer des voies en raquette.

Daniel - 26 novembre 2021, 15:27

Magnifique projet. Bravo à la municipalité et à son Maire.
Pour peser sur les vocations de ce site (installation de jeunes agriculteurs, cultures bio, espaces verts ouverts au public, logements sociaux ou accessibles aux primo-accédants...) la commune devra en avoir la maitrise foncière. Ceci risque d'être long et couteux. Pourquoi ne pas proposer aux propriétaires actuels de louer à la commune leur terrains avec des baux de longue durée. La commune pouvant sous-louer ou non en fonction des vocations. Existe-t-il à Montpellier un organisme foncier solidaire?

Bouisses - 26 novembre 2021, 14:42

Habitant du quartier, je souhaite m'inscrire au groupe citoyen. Quelles sont les modalités ?

Lors de la visite exploratoire du 20 novembre de nombreuses personnes se sont inscrites. Il va y avoir un tirage au sort mais la Mairie souhaite que des habitants de la Métropole y participent aussi.

Merci Aliceorzi pour vos réponses.
J'espère qu'il y aura d'autres réunions publiques concernant ce projet.

Sofy - 24 novembre 2021, 06:27

Habitante du quartier, je souhaite m'inscrire au groupe citoyen. Quelles sont les modalités ?

Manu3437 - 23 novembre 2021, 16:56

Nous habitons le quartier depuis un moment. La plateau des Bouisses est une aubaine pour les Montpelliérains. C'est un lieu paisible, nature, par moment sauvage où se mêle une faune et une flore assez étonnante dans une ville de quasiment 300000 habitants.
Pour avoir parcouru de long en large et en travers et à toute époque ce territoire, son plus gros souci ce sont les déchêts sauvages qu'il y a un peu partout. J'ai pris pour habitude les week-ends d'aller nettoyer en assez grande quantité le plateau mais seul c'est compliqué. Beaucoup de bennes et personnes seraient nécessaires. HELP !!!

Bonjour Manu3437. Je suis partante pour t'aider.

La question des déchets sauvages a été abordée lors de la visite du 20 et la réponse de la Mairie fut:
- il faut signaler les déchets sur le site rubrique "Montpellier au quotidien"
-lorsque les encombrants sont sur un terrain privé elle ne peut pas les enlever, ce à quoi une personne a répondu que la Mairie a le pouvoir de mettre en demeure les propriétaires.

Je suis partante pour aider mais je n'ai pas de bennes!

Jgaume - 22 novembre 2021, 20:22

Super projet. J’aimerais en savoir plus comment s’inscrire. Je réside dans le quartier

jb - 22 novembre 2021, 20:19

Ce projet au titre aguicheur d'Agriparc n'a t-il pas pour seul but de mettre la main sur 40 Hectares de "la Coulée Verte" qui sous les précédents mandats devait-être sanctuarisée.
Ce projet manque donc de transparence quant à l'urbanisation de ces 40 hectares : Type de logement proposé, parking tramway, voierie....
Ces 40 hect me semblent donc surdimensionnés et risquent d'apporter plus de nuisances que de bien être à tout le quartier.

Je suis tellement d'accord!
Il faut limiter l'urbanisation de ce magnifique espace naturel!
20 hectares c'est largement suffisant!
Et encore idéalement aucune construction serait top!!

Dachan - 22 novembre 2021, 17:04

Habitant à proximité du parc, je trouve le projet extraordinaire, il est important d’avoir un espace vert aussi important
Comment peut-on s’inscrire au groupe de concertation sur l’agriparc

HQE Paysage - 22 novembre 2021, 13:28

Très belle initiative ! En tant que paysagiste je suis ravie que de telles surfaces soient pour une fois conservées pour de l'espace vert ! Il y faudra des constructions, la ville s'étend c'est un fait et il faut bien loger tout le monde !
Pour le parc j'imagine une conception et une réalisation respectueuse de l'environnement, de ce qui est existant a conserver au maximum, de créer des zones de rencontres : pour enfants et grands parents, mixer les ages, mixer les cultures. Que cet espace vert soit un lieu de découverte botanique, d'agriculture aussi biensur, avec l'accent sur le vivant !!

LOGEMçE - 22 novembre 2021, 11:51

Très belle initiative et Projet très intéressant qui, cependant, porte à questionnement sur certains points, comme notamment la volonté de "construire" 40 hectares d'immobilier supplémentaire, alors que le projet tend à l'inverse "AGRIPARC" ! Pourquoi ne pas garder la surface totale actuelle "non construite" et vouloir la réduire au détriment de celle de l' AGRIPARC ? Pourquoi avoir choisi le promoteur PROMOLOGIS avec une note d'avis GOOGLE inférieure à la moyenne 2,2 / 5 ?, de mon point de vue je contracterai plutôt avec l'excellence pour ce projet immobilier, si il y a, et ma métropole !

Je me répète mais effectivement aucune construction dans l'idéal.
Mais vu le discours de la Mairie le 20 novembre il y aura de l'urbanisation.
Limitons là donc à 20 hectares!
Lors de cette réunion Mme Mantion a indiqué qu'il fallait mettre fin à l'artificialisation des sols donc faisons un vrai projet de protection de la nature!

Jms034 - 21 novembre 2021, 20:18

J'ai participé à la première concertation et je remercie toute l'équipe organisatrice. Habitant le quartier, je m'inquiète surtout des 40ha de constructions prévues qui me paraît vraiment énorme. Attention à bien penser aux évacuations d'eau de pluie, notamment pour les lotissements en contrebas, le seul bassin de rétention du parc Jacques Reseau ne suffira pas ! Merci de ne pas trop betoniser.

MV - 21 novembre 2021, 19:30

Bonjour, Nous habitons dans le quartier et nous souhaiterions un aménagement culturel (salle de spectacle, médiathèque...), petits commerces de proximité, marché de producteurs, amélioration de la desserte de bus, amélioration de la route des Grèzes, aménagement d'une piste cyclable sur le futur domaine, un parcours sportif, lieux de promenade pour tous âges (enfants, personnes âgées, handicapées..) un habitat mixte (maison de retraite, logements sociaux, logements étudiants...).

Ivy34 - 21 novembre 2021, 11:46

J'ai participé à la présentation du 20 novembre. Je remercie les organisateurs car c'était utile et agréable de se promener sur les lieux du projet. Je suis ravie d'avoir cet Agriparc en perspective près de chez moi. Cela m'incitera à me promener davantage à pied ou en vélo pour profiter d'un espace nature d'une taille intéressante. Je craignais beaucoup l'urbanisation frénétique suite à l'arrivée de la ligne 5. Ma proposition est modeste: ne pas trop "cadrer et quadriller" cet espace et y planter le plus d'arbres possible de façon à se rapprocher d'un environnement type forêt.

Félix - 21 novembre 2021, 09:20

Cet agriparc peut être imaginé comme un lien entre l'urbain et la nature (végétaux, animaux, agriculture). Pour cela il doit être accessible à tous.
==> Créer un axe vélo sécurisé (Bouisses-Celleneuve) et un axe (Bouisses-Ecusson)
==> Créer un parking assez grand

En aucun cas il ne pourra s'agir d'un site productif.
==> Créer un espace pédagogique. Proposer à 5 agriculteurs de gérer de parcelles en fermage pour revenu complémentaire avec pour priorité l'entretien et une permanence une à 2x/semaine pour accueillir les écoles sur un sentier pédagogique autour de l'agriculture.

MOD - 20 novembre 2021, 17:26

C'est peut-être un détail mais il faut penser aux animaux de compagnie.
Faire un enclos pour les chiens comme au parc Méric.
Il y en a marre de voir des chiens courir partout, dans tous les sens, comme au parc de Font Colombe par exemple.

Parquer les animaux de compagnie dans un même endroit clos est une très mauvaise idée, je considère cela comme de la discrimination. Vous feriez la même chose avec une certaine catégorie de personnes ?