Environnement

Le Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPDMA)

Consultation
Métropole de Montpellier
Jusqu'au 17 décembre 2022
Présentation
Exprimez-vous
Jusqu'au 17 décembre 2022
En cours

Donnez votre avis du 17 novembre au 17 décembre 2022.

Pour utiliser cet espace d'expression vous devez vous connecter ou créer un compte

Jojopk - 29 novembre 2022, 11:21

Le recyclage consomme beaucoup d'énergie et la limitation des déchets doit être une priorité. L'incitation auprès de la population doit être financière et pas que idéologique : incitation au réemploi des emballages venus par les professionnels et mise en place de consigne sur le verre et autre.

L'achat de tout le vrac doit être moins cher que les même produits emballés pour aller dans cette direction.

Sensibiliser à une alimentation biologique car les pesticides non seulement polluent les sols mais détruisent la biodiversité : mise en relation des producteurs bio et des écoles collèges et lycées et structures publiques.

Mettre en avant les alternatives déjà présentes sur la métropole.

Christou34 - 28 novembre 2022, 21:34

Limiter les déchets, voilà le projet essentiel sur lequel il faudrait se concentrer : Le meilleur des déchets est celui qui n'existe pas.

Donc favorisons les magasins de vrac, le retour ses consignes, le réemploi ; en aidant financièrement toutes les actions allant dans ce sens car économiquement cela semble compliqué.

Et il faut le faire à l'échelle de la métropole entière en sortant de Montpellier...

AdrienB - 27 novembre 2022, 15:36

L'expression "Zéro Déchet" mériterait d'être débattue. Issue de la traduction de "Zero Waste", il conviendrait de l'orienter dans le sens "Zéro Gaspillage" car il apparaît illusoire d'atteindre 0 déchet mais tout le monde sera d'accord sur l'objectif de supprimer toute forme de gaspillage (un autre pan de la sobriété) !

Sur les autres politiques "zéro" (plastique, jetable, etc.), l'appui d'études d'analyse de cycle de vie serait bénéfique pour éviter des solutions qui, certes, seraient meilleures d'un point de vue restreint "déchet" mais défavorables en termes d'émissions carbone plus globales !

Dans les actions à promouvoir, il y a aussi celles visant à sensibiliser nos parlementaires à l'interdiction de mise en marché de certains produits. Un seul exemple : le protoxyde d'azote (gaz dont le potentiel de réchauffement est 10 fois plus important que le méthane !) dont les déchets sont un véritable fléau.

Pour le reste, c'est très complet si les moyens humains suivent !

SébastienD - 22 novembre 2022, 11:42

Dans vos actions, qui vont dans le bon sens, je ne vois pas assez d'éducation pour limiter ses déchets. On parle beaucoup de tri et de recyclage, mais comme vous le dites à certains endroits, l'important est principalement de générer moins de déchets. Donc il faut apprendre à acheter des produits moins emballés, à ré-utiliser des contenants, à réparer les objets et surtout être conscient que le tri ne fait pas tout, car peu de déchets peuvent être réellement recyclés.